Cercles de tambours, rêves et conscience – Alain Désir

une voie de la beauté et du sentir

l’oeil du son – février 2017

L’oeil du son

Alain Désir février 2017

l‘heure du tambour, le temps du rêve

Beauté et Sentir

Edito

de la lucidité

Il y a de nombreuses voies pour accéder à soi et sa «vérité». J’en ai exploré quelques unes et il semble qu’elles mènent au même lieu de l’être. C’est la voie du tambour qui constitue l’axe principal et apparent de ma démarche. Une voie résonante, rythmée et dont les silences et vibrations peuvent nous conduire sur le chemin de notre âme. C’est le son qui me guide, et anime mon geste en sa précision rythmique et sonore. C’est ce que je transmets. C’est un double flux: le geste de mon corps à travers le souffle et le souffle de la vie à travers mon corps. C’est le Geste de la vie à travers l’être que je suis.

Chaque battement du tambour ramène à un essentiel, à la présence, à l’unité. Fulgurance ou patience. C’est une question que j’explore depuis des années: qu’est ce qui anime mon geste? Et comment se déploie-t-il? Qu’est ce qui fait qu’un simple battement de tambour devient un chemin vivant, un lieu de ressource, et un attracteur pour les vibrations de la Vie? Et comment pouvons nous affiner nos sens, nos perceptions directes, pour sentir l’ajustement du battement, de ses rythmes, posant notre attention sur les différents plans de manifestation du son, et des ouvertures qu’il peut créer.

C’est une démarche en présence et en lucidité. De nombreuses personnes pratiquent en effet le tambour pour s’évader, rêver … Oui, il est agréable de se laisser porter, bercer et rêver et s’échapper et … au fait, euh, où suis je?

En étant présent au battement, le rêveur peut explorer des réalités innombrables, et ainsi placer son esprit en disponibilité, attentif et présent à la rencontre, pour ramener des enseignements et leur énergie bénéfique dans notre corps, soigner notre âme de blessures du passé, de la souffrance d’un deuil ou d’expériences difficiles. Etre lucide dans la transe et solidement ancré dans notre matérialité permet d’accéder aux plans de conscience et connaissance nécessaires à la mise en place de soins efficaces, respectant les besoins essentiels des personnes, des lieux et des êtres. De même, le son des tambours, notre présence et l’intention posée devront permettre aux personnes accompagnées de se sentir en sécurité et en présence, pas seulement des joyeux animaux totem, anges gardiens et autres manifestations de notre esprit, mais en présence à soi et à plus vaste que soi.

L’entrée dans la formation « Processus cercles de tambours et soins 2016/2017» s’effectue à chaque module, sur entretien. Elle permet de traverser le processus tout en développant l’observation du «comment» ça fonctionne, de façon à animer soi-même des cercles de tambours de qualité.

Alain Désir

les prochains ateliers et stages février et mars ( + le stage de fin mai, + le stage de juillet )  l'Oeil du Son - Alain Désir février 2017-page-1

Les commentaires sont fermés.

Slider by webdesign