isme

« On » parle du chamanisme, du tantrisme et de plein de machin-isme … Ceci m’inspire quelques réflexions. Tout d’abord il me semble que co-existent plusieurs chamanismes, tantrismes etc…. En fonction des cultures, des circonstances (événements, climat, animaux présents, bases culturelles, organisation de la société, végétation, relief etc ….) le chamanisme d’ici n’est pas celui de là-bas. Ce qui n’exclue par des champs communs. Donc, lorsqu’on peut lire  » initiation au chamanisme », il s’agit de l’apprentissage de quelques éléments d’une culture spécifique nettement plus vaste.

Savoir si elle est « chamanique » est une autre affaire … en effet comment évaluer ce que recouvre cette affirmation ?  Qu’avons nous comme repère culturel vécu, transmis ? Quant à l’initiation, elle est très variable également ! C’est en vogue d’être initié et d’initier d’autres personnes ( dans un petite portion de la population actuelle). Cela suppose de nombreuses données en fait. Serons nous « initié e » au bout de 4 jours … Oui, dans un sens profane, sans doute nous aurons goûté à des éléments de la pratique. Oui il parait que « le temps », s’accélère : c’est ma sensation ; mais à quoi est on initié en 4 jours ? Je suis peut être un peu ancien maintenant, pas encore périmé et un peu lent, mais il m’a fallu des années de pratique pour commencer à vraiment passer au delà de la maitrise d’une pratique, que ce soit la planche à voile, la guitare, ou le tambour. Et quand on a passé ce cap de la maîtrise, on s’aperçoit que les heures de pratiques sont encore indispensables et que la marge de découverte, d’exploration est quasi infinie.

Mais mon propos principal n’est pas là. Il est dans ce qui va suivre. Il peut être excellent pour le moral, les liens sociaux, la santé (psychique, spirituelle, corporelle…) de suivre un cheminement en « isme ». A chacun e d’évaluer ce qui lui fait du bien, lui permet de prendre des décisions justes, d’être en bonne relation avec le monde …

Et il est très tentant de vouloir renouveler l’expérience encore et encore. l’isme peu à peu va réclamer sa part du gâteau, encore et encore. I’isme ( chamanisme, trukisme, ….) devient important, très important dans la vie de certaines personnes. Et on se croit isme ( il y a une différence entre se croire et être).

Cela étant, les ismes sont des chemins, par des buts. Ce sont des moyens à notre disposition pour progresser vers une meilleure connaissance de soi, et de notre relation au monde, en humanité. AD

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.