Cycle sons et rythmes, tambours et soins par Alain Désir

Bonjour !

Je continue à Nîmes à enseigner à travers le cycle « sons et rythmes, tambours et soins ». C’est le fruit de 15 années d’animation de cercles de tambours et soins, soit quelques centaines de cercles et quelques milliers de participant(e)s, dans des ateliers, soirées, séminaires, rencontres. Mon approche est celle d’un musicien, c’est à dire une personne qui aime le son, la musique, les rythmes du monde et les joue. C’est aussi une approche  de pratiques chamaniques, dans un cadre de référence qui m’a été transmis et que j’utilise depuis de nombreuses années : médecine de la Terre.

Ce cycle est proposé à raison d’une journée par mois :

  • le matin, c’est l’approche sonore pour continuer à apprendre à entendre les sons, leurs harmoniques, à jouer avec toutes les nuances et subtilités sur un tambour, avec son tambour. Apprendre à varier le tempo ( la vitesse), les rythmes, l’intensité ( fort ou pas fort) et jouer avec les sonorités des différents plans harmoniques. Chaque son, chaque rythme, chaque battement a son influence et transmet des informations. Il n’y a pas de théorie, uniquement de la pratique. On alterne les temps où je joue et ceux où chaque participant(e) joue, seul ou en cercle de tambours. Et peu à peu on établit le lien entre le son et le soin. Bien sûr on prête attention à notre posture, au souffle, au mouvement, au contact … On développe ainsi peu à peu notre présence, notre capacité d’attention, notre sentir … sur une voie de la beauté. Bien sûr il n’y a pas besoin d’être musicien pour participer à ce cycle.
  • l’après midi est consacrée à l’expérience de pratiques chamaniques et l’application au soin, pour soi bien sûr. C’est ainsi que ce trimestre, on abordera 1 La connexion avec les animaux alliés, leurs ressources, le contact à travers des rêves guidés au tambour. Il ne s’agit pas de faire du tourisme, car il n’est pas bon dans ce contexte de déranger les esprits bienveillants pour rien. C’est comme dans la vie ordinaire, sauf que si on manque d’expérience, on ne prévoit pas les conséquences possibles. Il s’agit donc plutôt d’avoir une intention concrète pour soi et demandant de l’aide, de laisser notre conscience de rêveur aller à la rencontre des animaux qui nous aideront, nous guideront de façon à ce que l’on puisse rapporter un enseignement, une énergie qui fasse sens dans notre quotidien, qui soit adaptée à notre besoin, à notre quête.

2 le centre du cercle, de la roue de médecine. Une fois que la roue a été posée, activée, chaque participant(e) prends une fonction dans cette roue, qui est au delà de sa personnalité ordinaire. Tout s’organise en fonction de l’intention – bienveillante – collective et de chacun(e). Il est à un moment possible de venir au centre du cercle, s’y poser et recevoir, exprimer et donner en partage. L’attention de chacun(e) est alors au service du soin collectif. Ce sont toujours de très beaux moments.

Ce cycle sera à nouveau développé lors de retraites plus longues, ou en d’autres lieux.

Les aspects abordés sont décrits dans le livre  » cercles de tambours, le rythme au coeur du soin » Alain Désir Ed.Vega 2016 que vous trouvez ou pouvez commander chez votre libraire habituel. 

s’inscrire, se renseigner Alain Désir 06 83 20 75 94  sirealadin@gmail.com

 

 

Ce contenu a été publié dans l'empreinte du geste, le livre Cercles de Tambours, les cercles de tambours. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.