Assouplir pour Accomplir

En écrivant le thème de la retraite d’été  » le temps de l’accomplissement », m’est venu en parallèle le mot « assouplir« . Assouplir comme préalable à l’accomplissement. Pour accomplir quoi que ce soit, nous avons besoin de plusieurs qualités, parmi lesquelles la souplesse. Pour accomplir notre mission, notre rêve, corps et esprit doivent être vifs et prêts, présents. La souplesse constituera un préalable à acquérir ou développer, de façon à pouvoir jouer avec les éléments du projet.

 

En effet si je suis tendu vers mon but, je risque de ne pas voir d’autres éléments sur mon chemin, que ce soient des obstacles ou des ressources. Ma vision sera plus efficace si elle est large, balayant ainsi tous les possibles. Elle peut zoomer à certains moments sur un aspect, et revenir à la vision globale après. La souplesse du regard est importante. La souplesse de chacun de nos sens. Nos sens s’assouplissent en s’entraînant dans diverses situations, en expérimentant les sons, saveurs, odeurs, sensations, vues, pensées. Ayant ainsi exploré de nombreuses qualités liées aux sens, en ayant observé ou ressenti des nuances, des complémentarités et subtilités, je suis mieux outillé pour avancer sur le chemin de l’accomplissement. Voir, ne serait ce qu’un instant, est un accomplissement.

La souplesse du corps aussi est essentielle, si je reste raide dans ma démarche, si mon corps fait obstacle à la libre circulation de la Vie, il est possible que la Vie sera déviée dans ses manifestations, et que l’accomplissement ne se manifeste pas pleinement. Bien sûr, tout cela est relatif à chaque personne avec son histoire, son corps, sa morphologie. Il n’y a pas de comparaison à établir. Et une raideur ou des problèmes particuliers sont des caractéristiques qui peuvent être utilisées, bien sûr. Et l’on pourra s’entraîner à assouplir notre corps, ses articulations, ses muscles, ses éléments de liaison …

Le mental que nous avons déjà brièvement évoqué est également susceptible d’entraînement de façon à lui aussi développer sa capacité à percevoir une même situation de multiples points de vue, à ne pas tourner avec un unique programme, et pouvoir choisir à quel moment et de quelle façon il va intervenir pour nous aider. Choisir et goûter un moment est un accomplissement.

Notre esprit est un atout, un allié. C’est même à certains moments le  » Président  » de séance. N’est il pas dit par de nombreuses traditions qu’avec notre esprit nous créons le monde ? Et notre corps est aussi un récepteur subtil qui nous informe en permanence sur l’état du monde … De fait il n’y a pas de séparation entre les informations captées par notre corps, nos sens dont le mental, l’esprit. Tout est lié. A nous d’utiliser avec intelligence, en intelligence collective ses composantes. L’esprit et le coeur sont liés, pour certains c’est même une « entité » unique. Je réalise cela un bref instant, c’est un accomplissement.

Cet assouplissement multiple, à plusieurs entrées, est un entraînement à la présence. A l’instant présent en conscience, la présence de l’esprit, du corps, du coeur, à soi et à ce que l’Univers nous reflète. En présence je suis conscient et j’inspire. En présence je suis conscient et j’expire. En présence je m’assouplis. En présence je prépare l’accomplissement. L’accomplissement de l’Etre passe par la réalisation de la vie ordinaire, quotidienne, en présence. Notre « grand rêve » ou nos grands rêves s’accomplissent dans un environnement, avec d’autres êtres. Une attention particulière est à porter aux signaux de l’univers, à travers les détails du quotidien et des mondes des rêves. Lire un signe est un accomplissement, entrer dans sa vibration est un accomplissement.

Les rêves peuvent être nos guides pour peu qu’on puisse en lire les enseignements. Là encore la souplesse de notre esprit sera un atout. Les lois de la physique peuvent être très variables dans le monde des rêves, ainsi nous pouvons y acquérir de la souplesse. Les rêves ont leur propres règles, qui échappent parfois à notre raison ordinaire. Rêver est un acte partagé par tous les êtres. Nous créons ainsi le Grand Rêve collectif … Quel rêve souhaitons nous vivre ? Quelle rêve souhaitons nous accomplir ? Quel monde avons nous rêvé un jour ?

Lors de la retraite d’été, nous irons d’accomplissements en accomplissements, pour rejoindre le Rêve de notre âme, les beaux rêves du monde et tendront souplement vers leur accomplissement. Chaleureusement, Alain D  26 juin 2018

Lien vers >>>>>La retraite d’été 2018 <<<<

 

Ce contenu a été publié dans Formation Processus Cercles de Tambours, l'empreinte du geste, les cercles de tambours, Non classé, rêves. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.