Cercles de tambours, rêves et beauté

une voie de la beauté et du sentir

Rêves et constellations oniriques

Open the door/mind/heart and just share – Photo empuntée à Katia Bougchiche.

Le Rêve est parmi les peuples premiers un état indispensable pour mener sa vie, prendre des décisions, trouver des ressources et énergie tant sur les plans matériels que spirituels. L’Homme occidental rêve aussi , mais souvent perturbé par un environnement artificiel, coupé de ses racines spirituelles et de la conscience de son environnement. Echappant peu à peu à lui-même, il manifeste ses rêves de façon maladroite, sciant peu à peu la branche sur laquelle il est monté.

Les pratiques de rêves proposées pendant les ateliers, formations, retraites sont destinées à restaurer le lien avec notre âme, en lien avec son environnement p global, en systémie.  Elles ont des effets très pratiques tant sur les croyances qui nous dirigent ( familiales, culturelles …), que sur notre santé, nos habitudes et rythmes de vie, et la façon dont nous vivons notre quotidien.

Nous ne proposons pas d’interpréter les rêves, mais d’en explorer les aspects du sentir. Nous apprenons peu à peu à en repérer les accès, les portes et à y retourner éventuellement pour y trouver des ressources, des réponses et enseignements.

Ces pratiques guidées ( et libres en même temps !) sont inspirées de la transmission de Robert Moss, des nombreuses années (16) d’animation de cercles de tambours et de la rencontre avec de nombreux enseignants et enseignantes.

Les constellations oniriques sont une synthèse des constellations familiales et systémiques d’une part et des « mises en jeu » , incarnation de rêves. Elles sont particulièrement efficaces pour dénouer des situations bloquées, chacun évoluant non pas avec un rôle à jouer, mais le ressenti de ce qui se manifeste en soi. Elles ont utilisées également dans une intention d’amélioration.

Nous abordons une catégorie particulière de rêves avec les Voyages chamaniques. Pour cela nous entrons dans un système culturel particulier, celui de Médecine de la Terre, et du référentiel « universel » proposé par Kenneth Meadow.  Ici, tout a un esprit, la conscience est universelle, Une, et nous y avons tous accès. Dans ce référentiel, il y a trois mondes : le monde du milieu, le monde d’en bas et le monde d’en haut. Ils ont chacun leur potentiel et caractéristiques. Les voyages chamaniques nous permettent d’explorer des parties de soi, des univers oniriques avec lesquels nous sommes en lien, de sceller des alliances avec des esprits, qui nous accompagnent et nous enseignent.

Les rencontres avec des ressources ( esprits des animaux, des végétaux, des minéraux ) constitue l’une des premières étapes. Ces rencontres nous permettent d’établir un lien avec l’esprit/énergie de l’animal, végétal, minéral et de former une alliance pour des voyages ultérieurs. 

La notion de soin est présente et explorée attentivement, pas à pas. Des pratiques comme la récupération d’âme sont utilisées lorsque la situation le requiert et que le participant(e) le souhaite.

Nous utilisons le tambour pour modifier notre état de conscience, notre perception du monde, pour passer d’un état de conscience ordinaire ECO) à un état de conscience chamanique (ECC).

Les pratiques de rêves font partie de tous les stages et ateliers proposés, sauf indication particulière.

Vous pouvez lire les articles suivants :

Slider by webdesign