Cercles de tambours, rêves et conscience – Alain Désir

une voie de la beauté et du sentir

To be or …

Oui, William nous a bien posé la question essentielle : To be or not to be . Etre ou ne pas être. La question de l’humanité incarnée peut être « réduite » à ce simple point de choix : Etre/Ne pas être. On remarque qu’il n’existe pas de mot pour exprimer l’inverse (?) de be, ou en tous cas nommer cette branche des possibles. La conscience que j’ai du Vivant est radicalement différente selon que je me place à l’intérieur ou à l’extérieur de celui-ci. Selon que je suis identifié à « ma » personnalité, « mes » émotions, « mes » pensées et programmes ou que la conscience « je suis » oriente le regard porté sur le Vivant. Barry Long, dans son ouvrage  » Seule meurt la peur », pose ce postulat qui distingue la Terre ( et toute la vie qu’elle porte, les vies qu’elle porte ) du Monde ( la construction malheureuse effectuée par les humains). Etre ( une particule de Vie et la globalité) , ne pas Etre ( et être régi par des règles et lois anti naturelles, centrées sur une infime partie du système, au détriment des autres constituants). De toute évidence l’homme crée son propre malheur, même si il peut parvenir aussi à créer son propre bonheur, ou même, simplement danser sa partition dans le grand orchestre du Vivant).

De nombreuses « voies » existent, émanations du Vivant, permettant de réinstaurer un Pont entre le Monde ( superstructure imposée par l’homme ) et la Terre ( le Vivant). Elles sont passerelles entre profane et sacré. Puisque nous avons créé le fossé, des passerelles sont nécessaires ou utiles pour que nos pieds foulent à nouveau simplement la Terre du Vivant. Vivants nous sommes. Pourquoi nous séparer de ce Principe ? L’exercice peut paraître périlleux, gouvernés que nous sommes par la Peur … la peur de perdre ceci ou cela (liste très très longue de ce que nous pourrions perdre)… l’Etre (d’un point de vue ultime) ne connaît pas la peur. L’Etre est une particule de conscience du Vivant. Ses sens lui sont un lien direct au Vivant, son esprit est relié à l’Esprit. Son esprit devient un rayon émanant de l’Esprit. Ou bien ( ultimement ) il fusionne en l’Esprit. Bon … je n’en suis pas là, et je cherche à m’en approcher. C’est ce qui est nommé notamment une voie de la non dualité. Pour s’en approcher, de facto (sic), il n’y a rien à faire. On peut passer notre vie à déconstruire, reconstruire, déconstruire, réparer, pardonner, aimer, désaimer, vouloir, pouvoir, simuler, stimuler … et passer ainsi d’une illusion à une autre. De magnifiques voies nous sont proposées et sont disponibles, accessibles. Ces voies sont des moyens, non des buts. Une accumulation de savoirs et de pratiques, si ils ne servent pas l’Etre ( To be) , ne sont que chimères ajoutées au surstock existant (or not to be). Déconstruire ….déconstruire … alléger … dissoudre les voiles des illusions et dépasser un à un les filtres qui obscurcissent notre Conscience, c’est le job actuel.

Cela nécessite t il de s’abstraire de l’expérience proposée dans le Monde ? Il me semble ne pas pouvoir échapper à la Condition Humaine et y vivre les « expériences » proposées, sans s’y attacher, et sans faire semblant de ne pas en être affecté, si je le suis. Si je vis une émotion, je la reconnais. Si mon corps se signale et m’informe, je l’écoute, si mes pensées me racontent une histoire, j’y prête attention . J’écoute, je sens, j’ouvre l’espace de l’esprit et du coeur pour être en lien avec ce qui est, sans attachement. Etre en lien-sans attachement. Vivre le paradoxe permet de le dissoudre parfois. Cela suppose peu à peu (ou soudainement, par l’éclair) apprendre à écouter, sans se laisser distraire par la musique. La musique du Monde (des Mondes) nous informe. La Musique de la Terre ( Le Vivant) nous nourrit de la Grande Symphonie des astres et des fleurs. Cultiver la voie de l’Etre … ou de « not to be » ? Un choix, un simple choix qui nous permet de vivre heureux, et ainsi de contaminer positivement notre environnement. Cela opère t il sur la super structure du malheur posée par l’humain ( ainsi que le pose Barry Long). Il semble que oui …. quelle est ton expérience ? Que choisis tu ? Et, incarné, quels actes poses tu , en accord et résonance à l’Etre ( To be) ? Joyeusement, simplement en ce 2ème jour de Juillet 2019. Alain Désir

Pour vivre  » to be » : http://www.cercles-de-tambours.com/blog/enfants-de-la-terre-rencontres-tantra-chamanisme/ ( rencontres de juillet 2019), http://www.cercles-de-tambours.com/blog/retraite-quete-personnelle-aout-2019/ ( retraite / quête personnelle d’août 2019)


Les commentaires sont fermés.

Slider by webdesign