Les chemins du son

Il y a de nombreuses années au bord du Lac du Salagou, dans le sud de la France, je préparais un atelier et je cherchais comment indiquer le lieu de la rencontre. Mon amie Martine a proposé « les chemins du son ».

Propagation du son

Le son se propage « de proche en proche ». La vibration produite par une première note va faire osciller, vibrer les molécules et les atomes qui sont tout près de la source musicale ou sonore. Ces molécules vont à leur tour transmettre leur vibrations, leur danse aux molécules et atomes voisins. Tant que le milieu traversé est homogène, le son continue à se propager avec les mêmes propriétés. Il perd peu à peu en intensité, car il y a un peu d’énergie qui est utilisée pour déplacer chaque molécule ou atome.

Onde et particule

La physique quantique nous enseigne également que la matière à l’échelle de l’infiniment petit n’est pas définie en tant que particule. Elle est soit particule, soit onde. Son état dépendant notamment de la présence d’observateurs et de la sollicitation de l’environnement. Le son peut donc soit déplacer des particules/ondes, soit ré-informer vibratoirement des particules/ondes. En modifiant le taux vibratoire d’une source ( le son et le rythme du tambour)  et se reliant à une « cible » (une personne en séance de soin, un des ses organes, une partie du corps, une zone de mémoire etc ….) on peut établir une communication intentionnelle entre les deux. L’information va circuler entre le tambour et la « cible » dans les deux sens. Une liaison s’établit, maintenue par l’intention du joueur, facilitée par celle de la « cible » (à laquelle on a demandé son accord). Avec une intention claire et une pratique confirmée de cet Art du son et du soin, on peut soigner bien des maux, si l’ensemble est en accord avec la Source, la Vie. L’idée est le retour à la Norme de la Vie. Un retour à l’harmonie, une harmonie dynamique car tout bouge et change en permanence !

Espace

Pour ce qui est des humains, nous sommes constitués par une grande proportion d’eau (soit environ 60%)  et de liquides, et plein d’espace (99,99999999% de notre matière totale y compris l’eau). Cet espace est non vide. Il est le lieu de circulation de nombre d’informations vibratoires.Le son se propage également à travers l’espace qui existe entre chaque atome et au sein de chaque particule. Le son véhicule sa propre information, et peut aussi servir de transporteur pour une autre information.

Le son va pouvoir utiliser ces canaux naturels pour se propager. Il se diffuse dans toutes les couches de matières de la plus subtile à la plus dense. Le son peut atteindre aussi les zones émotionnelles, les zones mentales, les zones de l’esprit.  Ainsi chaque couche nous constituant peut être remise en harmonie avec les autres, en atteignant tout ce qui émane de nous. L’idée est aussi de prendre en compte le milieu dans lequel nous vivons, de façon à être en phase avec la Nature et ses constituants.

Les chemins du son sont innombrables, et proviendraient tous d’une source unique, avec des manifestations qui prennent différentes teintes, couleurs, formes. Les sons créent des formes sonores qui peuvent ressourcer lorsqu’elles ont des proportions harmonieuses et en lien donc avec les formes naturelles, les Lois de la Nature en Beauté.

Le voyage chamanique – Espace/temps

Le battement du tambour (notamment) permet d’ouvrir des espaces/temps, d’y accéder. C’est ce que fait le chamane ou son assistant lorsqu’il effectue un voyage chamanique : d’un battement régulier, il ouvre un chemin sonore qui lui servira de fil d’Ariane pour le retour également. Ce canal sonore va servir de support de transport (il y en a d’autres, dont les esprits alliés) à des informations liées à l’intention de la guérison posée par le praticien et par son client. Nous voyons là que le son s’affranchit des limites physiques et ouvre des portes parfois fort éloignées dans l’espace et le temps.

Vous trouverez un chapitre consacré aux formes sonores dans mon livre  » Cercles de tambours, le rythme au coeur du soin » Ed. Vega, ainsi que de nombreuses illustrations du son dans le domaine de la musique, du soin. 

Si vous êtes praticien(ne) en tambour, si vous soignez déjà avec le son, un instrument de musique dont le tambour, si vous souhaitez vous perfectionner, ou si vous avez l’envie de découvrir et effectuer vos premiers battements dans ce sens avec votre tambour chamanique, contactez moi pour une formation individuelle ou en groupe. Les prochaines groupes de formation se constituent actuellement. A très bientôt. Alain Désir

Slider by webdesign